Le Beaujolais s’exporte bien

Le Beaujolais s’exporte bien

La croissance des ventes de Beaujolais à l’export, initiée en 2016,
s’accentue en 2017 et avec 40% des ventes en volume, l’export reste
stratégique pour notre vignoble.
Les chiffres des douanes françaises compilés par Business France parlent
d’eux-mêmes : + 5,7% en volume et + 7,8% en valeur à fin 2017 (versus
2016).
Si l’Europe représente 35% des ventes à l’export en volume et 29% en
valeur, le grand export conserve le leadership avec 65% des volumes
exportés en volume et 71% en valeur.
En Europe (+11% en volume et +14% en valeur), on observe de très bons
résultats au Royaume-Uni, en Irlande, en Allemagne et en Belgique
notamment.
Le grand export bénéficie aussi d’une belle croissance (+3% en volume et
+5,5% en valeur) porté principalement par les Etats-Unis et la Chine
(+Hong-Kong).
Ces très bons résultats illustrent le regain d’intérêt indéniables pour les
vins du Beaujolais à l’export. Cette croissance n’est pas étrangère à la
stratégie forte et ciblée menée par l’interprofession ces dernières années
pour développer les ventes : relations presse, lobbying, formations,
communication digitale etc.
Nos 5 plus gros marchés à l’export sont aujourd’hui : les Etats-Unis, le
Japon, le Royaume-Uni, en trio de tête, suivis par le Canada, la Chine +
Hong-Kong et la Belgique.
Etats-Unis.
La progression initiée en 2015 continue sur sa lancée avec une
progression de 12,5% en valeur et +7,5% en volume. Les Etats-Unis
sont désormais notre 1

er marché export en volume, devant le Japon.
Cette croissance profite à l’ensemble des AOP beaujolaises, en volume
comme en valeur.
Beaujolais Nouveaux : +7,5% vol / +12% en valeur
Beaujolais : +6,4% vol / +0,7% en valeur
Beaujolais Villages : +5,6% vol/ +11% en valeur
Crus : +11% en volume / +20% en valeur
Japon
Les Nouveaux qui représentent 94% des ventes subissent une baisse de
7,7% en volume et 7,5 % en valeur entraînant de facto une baisse globale
des volumes exportés de 7%. Sur la 2

ème marche du podium, le Japon

reste un marché historique stratégique pour le vignoble.

Royaume-Uni
Avec + 24% des ventes en volume et + 21% en valeur, le Royaume-Uni
affiche la plus forte croissance à l’export parmi nos plus gros marchés.
Un dynamisme essentiellement porté par les très fortes hausses
observées sur les Beaujolais Nouveaux et hors Nouveaux. A noter la très
bonne performance des Crus (42% des ventes en volume et 56% en
valeur) qui ont vu leurs ventes progresser de 7,2% en volume et 10,3% en
valeur.
Canada
Avec +0.6% en volume et -3,6% en valeur, les ventes restent stables en
volume grâce à la forte hausse des Beaujolais Nouveaux et des rosés.
Les Beaujolais Nouveaux (21% des ventes) sont en hausse de +56,5% en
volume. Les rosés font un bond de 200% en volume. De très bons chiffres
qui compensent la baisse des Beaujolais (- 15%)et des Crus (-20%)
notamment.
Chine + Hong-Kong
+8,2% en volume, +15% en valeur
La Chine entre dans le top 5 de nos marchés à l’export et dépasse
pour la première fois la Belgique en volume. Les Beaujolais Nouveaux
(31% des ventes) ont augmenté de 22% en volume et 6,6% en valeur
compensant par la même occasion la baisse des ventes de Beaujolais (-
18,5%). Quant aux crus, ils représentent désormais 17,5% des ventes
(contre 9% en 2016) et connaissent une hausse de 91% en volume et
87% en valeur.
Belgique
Les ventes de Beaujolais progressent de 2,4% en volume malgré une
baisse de 14% sur les Beaujolais Villages compensée par la forte
progression des Crus (40% des ventes sur ce marché) : + 36% en volume
et +32% en valeur.

Le « Beaujolais, nouvelle génération » est en marche…
La croissance des ventes de nos vins à l’export s’accentue depuis 2 ans ;
une situation qui insuffle une nouvelle dynamique, de bon augure, à
l’heure où le Beaujolais réoriente sa stratégie.
A suivre de très près donc.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0