Carnet rose : les bébés de l’année désormais visibles

Carnet rose : les bébés de l’année désormais visibles

A partir du samedi 4 août, les bébés de l’année à la Ferme aux Crocodiles quittent les coulisses de l’établissement pour rejoindre la nurserie, visible du public. Deux espèces, jusqu’alors jamais vues à un âge si peu avancé, sont concernées : les pythons réticulés, plus grands serpents du monde, et les dragons barbus d’Australie, qui rejoignent donc crocodiles du Nil, crocodiles nains d’Afrique et tortues, dans le coin des bébés.

Premières naissances de pythons réticulés
Ils ont à peine trois mois et mesurent environ 80 cm. Ils ont déjà bien grandi, ne mesuraient « que » 60 cm sortis de l’oeuf, mais n’ont pourtant rien à voir encore avec les 2,50 mètres qu’ils atteindront en à peine trois ans. La vingtaine de pythons réticulés nés à la Ferme aux Crocodiles fin mai s’apprête à être transférée vers la nurserie de l’établissement, pour une première présentation au public en bonne et due forme ! « Nous avons des pythons réticulés depuis trois ans, mais ces naissances sont les premières, explique Samuel Martin, vétérinaire et directeur de la Ferme aux Crocodiles. En période de ponte, les femelles sont très dangereuses et défendent ardemment leurs oeufs en s’enroulant autour. Il n’a donc pas été aisé, pour l’équipe de soigneurs, d’aller récolter les pontes, de façon à les mettre ensuite à l’incubation qui dure 88 jours précis chez cette espèce. » Après 88 jours, les premiers oeufs ont éclos, mais les petits n’étaient pas encore prêts à être présentés au public. « Dans un premier temps, nous avons laissé tous les bébés ensemble, dans une boîte, pour qu’ils puissent s’agglutiner comme ils le font spontanément dans la nature, explique Antoine Soler, responsable animalier, coordinateur scientifique, passionné de serpents. Avant leur premières mues, les jeunes n’ont pas à être nourris. Nous ne les nourrissons que depuis quelques semaines, ce qui a notamment expliqué qu’ils arrivent à la nurserie à trois mois et non avant. Il fallait en effet prendre le temps nécessaire à chaque petit pour que chacun se mette progressivement à manger, en toute autonomie, une fois ses réserves épuisées. »
Dans quelques années, les femelles de ces pontes rejoindront l’Île aux Pythons de la Ferme aux Crocodiles ; les mâles quant à eux, très agressifs entre eux, seront proposés à d’autres parcs zoologiques, dans le cadre des échanges inter-parcs.Les dragons barbus d’Australie, les autres bébés stars
Une douzaine de bébés dragons barbus d’Australie s’apprête également à rejoindre la nurserie de la Ferme aux Crocodiles. Arrivée début 2018 dans l’Espace Aventure de la Ferme, l’espèce s’est visiblement sentie à son aise dans son nouveau terrarium. Le dragon barbu (Pogona vitticeps) est un lézard à l’allure massive. Les spécimens adultes mesurent 50 cm de long au maximum, la queue prenant plus de la moitié de la longueur totale du corps. L’agame barbu possède des pattes puissantes qui lui permettent de décoller complètement son corps du sol lorsqu’il se déplace. Cela lui permet de limiter la chaleur reçue du sol et de réduire sa température par le flux d’air passant alors sous son ventre. C’est un bon grimpeur qui passe autant de temps perché sur des branches ou des buissons que sur le sol. Il s’expose au soleil durant la matinée et le début de soirée et se réfugie à l’ombre durant les heures les plus chaudes. Pogona vitticeps consomme à la fois végétaux et petits animaux. Son régime alimentaire comprend de petits invertébrés (insectes, arachnides, vers), mais aussi de petits vertébrés (petits rongeurs, lézards) ainsi que des fleurs, des fruits et des feuilles vertes. Jeune, il se nourrit principalement d’insectes. Son alimentation en est alors composée à 80 %, contre 20 % de végétaux. Ce ratio tend à s’inverser au cours de sa vie.

La Ferme aux Crocodiles en un clin d’oeil

le plus grand parc animalier européen dédié à la découverte des reptiles et de leurs proches cousins . un immense espace paysagé intérieur de 10 000 m2, un parcours extérieur de 4 000 m2 (ouverture : mai) . plus de 600 animaux et des milliers de poissons . plus de 350 crocodiliens (douze des vingt-quatre espèces qui existent dans le monde sont représentées) . 600 espèces végétales tropicales . plus de 300 000 visiteurs par an, le premier site touristique de la Drôme
La Ferme aux Crocodiles, 395 allée de Beauplan – 26 700 Pierrelatte Tel : 04 75 04 33 73 info@lafermeauxcrocodiles.com

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0