La collection Hjalmar & Gerda

La collection Hjalmar & Gerda

Plus de 400 pièces dédiées à la prestidigitation et à l’illusionnisme Vente
aux enchères publiques samedi 10 mars 2018 à 13h30 Galerie de Chartres – 7, rue Collin
d’Harleville – 28000 Chartres –
Hjalmar, célèbre magicien mais aussi important bibliophile, est sans doute le meilleur connaisseur de la
culture et de l’histoire de la magie. Il a présenté ses fantastiques numéros avec son épouse Gerda dans
le monde entier. Pendant 40 ans le couple a également réuni une formidable collection qui va être
dispersée aux enchères le 10 mars prochain par IVOIRE CHARTRES.
« On ne peut connaitre la magie sans s’intéresser à son histoire et le magicien qui tombe dans la potion
est de facto collectionneur » rappelle Hjalmar, expert, magicien et historien, et conseiller de David
Copperfield, lui-même grand collectionneur.
Depuis plus de 20 ans, la Galerie de Chartres organise régulièrement des ventes autour du
thème de la prestidigitation, de l’illusionnisme et de Robert-Houdin.
Hjalmar, célèbre magicien connu internationalement notamment pour sa dextérité aux cartes et
aux apparitions de colombes est l’expert de chacune des ces ventes.
Il est connu dans le monde entier pour son érudition et sa culture pour l’histoire de la
prestidigitation et de la magie.
Sur scène il était toujours accompagné de sa femme Gerda.
Pendant 40 ans ils ont réunis leur propre collection d’objets et de documents, mais aujourd’hui
c’est une partie de leur collection qu’ils veulent transmettre à de nouveaux collectionneurs au
cours de cette vente de 400 lots à la Galerie de Chartres qui se tiendra le samedi 10 mars
prochain. Il est important de noter qu’une partie de cette collection a été exposée au Musée
d’Orsay, à l’Exposition intitulée « Magie et illusionnisme. Autour de Robert-Houdin. » qui eut lieu
du 19 septembre 1995 au 7 janvier 1996.
Nous trouverons bien sûr des affiches annonçant des spectacles de grands magiciens (entre
200 et 500 €), des gravures sur le thème de la magie mais surtout une exceptionnelle réunion
d’objets ayant servis aux magiciens principalement entre 1860 et 1940.
Objets bien sûr « truqués » qui peuvent permettre aux magiciens d’éblouir leur public.
Ces objets peuvent être en bois (entre 100 et 400 €), parfois en buis tourné (entre 200 et 500
€), en métal chromé comme les cages à apparition de colombes (entre 1 500 et 2 000 €), en
métal chromé, cuivré, en tôle peinte comme les cuillères à billets (entre 500 et 600 €) ou les
boîtes aux graines en vernis Martin (entre 2 000 et 2 500 €).
Il y a aussi une jolie collection de « boîtes de physique amusante » estimées entre 500 et 1 500 €,
voir 3 000 à 4 000 € pour la plus ancienne. Ce sont des coffrets contenant des objets pour
réaliser la magie dans les salons sous Napoléon III.
Soulignons aussi une belle réunion de pistolets (entre 600 et 1 000 €) permettant de faire
disparaître une montre, un foulard, de tirer sur soi.
Enfin de nombreux documents sur Robert-Houdin et son théâtre, des photographies, de rares
billets qu’il faisait apparaître lors de ses séances ainsi qu’une fameuse pendule mystérieuse
(entre 20 000 et 25 000 €) dont les aiguilles sont toujours à l’heure bien que rien ne semble les
entraîner.
Catalogue sur demande : 10 €
270 objets « truqués » vendus avec leur secret
Parmi les 400 lots, on trouvera des affiches annonçant des spectacles de grands magiciens (entre 200
et 500 €), des gravures sur le thème de la magie mais surtout une exceptionnelle réunion d’objets ayant
servi aux magiciens principalement entre 1860 et 1940.
270 objets bien sûr « truqués », qui permettent aux magiciens d’éblouir leur public, seront vendus
avec leurs secrets. Plateau multiplicateur, seau pour la chasse aux pièces, casserole au chapeau, ou
autres appareils où il est question de disparition ou d’apparition !
Comme la cage volante estimée 400/500€ (Une cage, contenant un oiseau vivant, tenue entre les
mains du magicien, est lancée en l’air et disparaît). Soulignons aussi une belle réunion de pistolets
(entre 600 et 1 000 €) permettant de faire disparaître une montre, un foulard. Le pistolet pour tirer sur
soi (estimation 2 500/3 000€) est donné à un spectateur qui l’examine et y place la poudre et la balle. Le
magicien se place en face du spectateur qui fait feu avec l’arme. Le magicien attrape la balle au vol.

Pour 100/200€, on pourra aussi acquérir une baguette magique qui a toujours été le symbole du
pouvoir du magicien. Selon Robert-Houdin (1805-1871), la baguette magique est pour un prestidigitateur
ce qu’un éventail est pour une dame : elle lui donne de la tenue et lui permet entre autres, de garder en
main de petits objets escamotés tout en gardant la main dans une position naturelle.
Il y a aussi une jolie collection de « boîtes de physique amusante » estimées entre 500 et 1 500 €, voir 3
000 à 4 000 € pour les plus anciennes. Ce sont des coffrets contenant des objets pour réaliser la magie
dans les salons sous Napoléon III.
Hommage à Robert-Houdin, Le père de la
magie moderne
De nombreux documents sont consacrés à Robert-Houdin (1805-1871), le père de la magie moderne.

Car si la France compte aujourd’hui de nombreux magiciens talentueux il faut rappeler que Robert-
Houdin a eu un rôle fondamental dans l’histoire de la magie, lui qui a été le premier à modifier les tours

des amuseurs forains pour les adapter aux salons bourgeois.
On trouvera dans cette collection des photographies, des quadrilles mignonettes, petites partitions de
musique qu’il donnait en souvenir lors de ses Soirées Fantastiques, et de rares billets qu’il faisait
apparaître lors de ses séances.
Mais l’objet le plus important est sans doute cette fameuse pendule mystérieuse dont l’aiguille est
toujours à l’heure bien que rien ne semble l’entraîner (estimation 18 000/25 000€). Cette pendule a été
exposée au Musée d’Orsay à Paris lors de l’Exposition intitulée “Magie et illusionnisme. Autour de
Robert-Houdin” qui eut lieu du 19 septembre 1995 au 7 janvier 1996. Elle est vendue avec la caisse de
transport du Musée d’Orsay avec une estimation de 18 000/25 000€.
Liste et photographies visibles sur www.interencheres.com/28001 ou www.ivoire-chartres.com
Vente en live sur www.interencheres-live.com

Hjalmar par Jacques Benarrouch, Expert en
propriété intellectuelle et savoirs secrets
Hjalmar avait à peine six ans lorsque son grand-père, cartomane averti, lui promit que s’il était sage, il lui
apprendrait à Noël à faire des tours de cartes.
Cette anecdote, marqua pour Hjalmar le début d’une nouvelle passion qui ne l’a jamais quitté.
Par la suite, sa rencontre avec Hardy l’Enchanteur (1) à Charly (Rhône), dans un café où il donnait son spectacle,
fut déterminante : celui-ci lui conseilla de perfectionner ses connaissances par tous les livres qu’il pourrait trouver
sur la magie.
C’est ainsi que Hjalmar est devenu aujourd’hui l’im- portant bibliophile que nous connaissons, propriétaire d’une
bibliothèque exceptionnelle, contenant tous les livres les plus rares sur la magie, du XVIe siècle jusqu’à nos jours.
Professionnel depuis 1973, il a présenté, avec son épouse Gerda, ses fantastiques numéros dans le monde entier,
de l’Europe aux Amériques et de l’Afrique
à l’Orient.
Dans le même temps, on a pu les voir sur de nombreux plateaux de télévision, comme TF1, Antenne 2, RTL, BRT
etc.
Une émission télévisée de la ZDF en Eurovision avec Julia Migenes en 1984 restera dans les mémoires.
Par toutes les scènes internationales, par tous les galas des Congrès Internationaux de la magie, Hjalmar & Gerda
ont acquis un palmarès éloquent qui leur valut les privilèges de côtoyer les plus grands magi- ciens, comme Dai
Vernon, Ed Marlo, Slydini, Charlie Miller, Jerry Andrus… parmi beaucoup d’autres.
Les passions de Hjalmar & Gerda pour l’histoire de la prestidigitation, les poussèrent à constituer durant leurs
nombreux voyages professionnels, l’une des plus belles collections au monde sur l’Art Magique (appareils, boites
de physique amusante, affiches, gravures, etc.). Nous avons eu à plusieurs occasions le plaisir d’en admirer une
partie à l’Hôtel de Ville de Lyon (1987), au 2eSalon Européen des Antiquaires de Lyon (1991), au Musée Français
de la carte à jouer à Issy-les-Moulineaux (1993), au Musée Crozatier, pen- dant le XXVIIIe Congrès Français de
l’Illusion au Puy en Velay (1994), à l’occasion du 22e Sommet du G7 (1996) auquel se trouvait en particulier Bill
Clinton, au Château de la Poupée Domaine de Lacroix-Laval (1998), à la Maison de la Magie Robert-Houdin à
Blois (2003), à la 87e Foire de Lyon (2005), enfin dans le cadre prestigieux du Musée d’Orsay (1995), où
l’exposition était intitulée “Magie et illusionnisme. Autour de Robert-Houdin”.
Bientôt arrivés au terme d’une carrière internationale, si Hjalmar & Gerda envisagent naturellement de se séparer
d’une partie de leurs collections dans l’espoir de la voir un jour dans un musée national, ils res- teront les grands
professionnels qu’ils ont été et transmettront avec amour leurs multiples connaissances à une nouvelle génération

de magiciens.
Jacques BENARROUCH Expert en propriété intellectuelle et savoirs secrets
(1) Hardy l’Enchanteur, pseudonyme de Jean Tardy (16 avril 1902 – 12 mai 1987).

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0