Marie-Claude Kervella, élue Grande-Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France

Marie-Claude Kervella, élue Grande-Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France

« Lors du Convent annuel, les députées des 437 loges de la Grande Loge Féminine de France, ont porté à leur présidence Marie‐Claude Kervella, 71 ans, franc‐maçonne depuis l’âge de 32 ans.

 Il convient de rappeler que la Grande Loge Féminine de France a plus de 70 ans, qu’elle a été fondée par quelques dizaines de femmes novatrices, et qu’elle est forte aujourd’hui de plus de 14.000 membres au sein de ses Loges en France et à l’étranger.

 « Mon parcours initiatique à la GLFF a profondément marqué ma personnalité, mes engagements, l’ensemble de ma vie que je cherche toujours à conduire à l’aide des outils que j’ai reçus. » a précisé Marie-Claude Kervella.

 Géographie de formation, son parcours professionnel l’a conduite,  au Ministère de l’Agriculture puis dans des organisations professionnelles de salariés, à animer, à coordonner, faire travailler des équipes ensemble, mais aussi communiquer, négocier, pratiquer le dialogue social et gérer du personnel. Elle a présidé de nombreuses instances et groupes de travail, et est intervenue devant maintes structures institutionnelles .

 Elle a notamment été Présidente du Conseil d’administration de l’IRCANTEC, caisse de retraite des contractuels de la fonction publique, des médecins hospitaliers et des élus locaux ».

 Après avoir créé en 2018 la Grande Loge Féminine de Bulgarie et en 2017 la Grande Loge Féminine du Cameroun, le couvent de la Grande Loge Féminine de France a voté pour la création de la Grande Loge Féminine du Benin.

 Le Convent a également créé une commission conventuelle d’éthique et de bioéthique.

 Le Convent a également voté favorablement à la création de 7 nouvelles loges dont 2 au Rite Ancien et Primitif (appelé aussi ailleurs Memphis-Misraïm) qui fait ainsi son entrée dans l’obédience.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0