MICHELIN 2018: 3 étoiles pour Christophe Bacquié et Marc Veyrat

MICHELIN 2018: 3 étoiles pour Christophe Bacquié et Marc Veyrat

Le guide rouge a sélectionné un total de 621 restaurants
étoilés, dont 57 nouveaux.
A deux pas du circuit du Castellet, au cœur de la Provence,
le Restaurant Christophe Bacquié obtient cette année trois
étoiles dans la nouvelle sélection du guide MICHELIN. Dans cet
écrin niché dans l’hôtel du Castellet, le chef Christophe
BACQUIE, Meilleur Ouvrier de France 2014, propose des
assiettes époustouflantes à l’instar de son aïoli moderne,
légumes de nos maraîchers locaux et poulpe de méditerranée.
« Véritable ode aux produits de sa région, c’est une cuisine de
très haute-volée qu’offre aujourd’hui Christophe BACQUIE : une
cuisine vibrante d’émotions où chaque plat crée un souvenir
marquant, témoignage de son talent créatif, de sa parfaite
technicité et de sa maturité. » commente Michael ELLIS,
Directeur international des guides MICHELIN

La Maison des Bois – Marc Veyrat, situé à Manigod, en Haute-
Savoie, se voit également distinguée de trois étoiles dans le

guide MICHELIN. Dans ce chalet perché à 1650 mètres
d’altitude, le chef Marc VEYRAT a créé un lieu en quasi
autarcie en s’appuyant notamment sur la nature locale pour la
magnifier. En véritable passionné de botanique, Marc VEYRAT
sublime les herbes et fleurs savoyardes cueillies en pleine
nature et conjugue créativité, authenticité et raffinement pour
offrir aux clients une expérience inoubliable » continue Michael
ELLIS

Cinq nouveaux « 2 étoiles »
La sélection 2018 s’enrichit également de cinq nouveaux
restaurants deux étoiles, avec Au 14 Février à Saint-Amour, un
restaurant emmené par le chef Masafumi HAMANO et qui mêle

saveurs nippones et françaises, L’Hostellerie Jérôme situé à La
Turbie où le chef Bruno CIRINO et son épouse, amoureux des
beaux produits, proposent une cuisine méridionale de caractère
et particulièrement goûteuse ; L’Auberge du Père Bise, véritable
institution du patrimoine gastronomique français ancrée à
Talloires, sur les rives du lac d’Annecy, où le chef Jean
SULPICE met en valeur les richesses du terroir savoyard grâce
à sa cuisine sincère et inventive. Egalement distingués de deux
étoiles cette année la table éponyme du chef, Takao Takano
située à Lyon et qui se distingue par des compositions subtiles
imaginées dans le respect absolu des saveurs, ainsi que
Flaveur, à Nice, où les frères Gaël et Mickaël TOURTEAUX
associent leur talent pour proposer une cuisine mariant
ingrédients très étudiés, jeux sur les textures et finesse
d’exécution.

50 nouveaux « 1 étoile »
La Famille des étoilés s’enrichit également de cinquante
nouveaux restaurants une étoile ; des tables portées par le
talent, l’ambition, la passion des chefs et de leurs équipes qui
chaque jour se donnent les moyens d’offrir l’excellence
gastronomique à leurs clients. Parmi ces talents se distinguent
notamment Anthony LUMET pour son restaurant Le Pousse
Pied situé à La Tranche-sur-Mer, et Guillaume MOMBROISSE,
chef-propriétaire du SEPT à Toulouse : tous deux sont les
benjamins de cette nouvelle sélection puisqu’ils obtiennent à 27
ans une première étoile pour leurs établissements.
La sélection 2018 révèle l’attractivité de la capitale parisienne
pour les chefs venus des quatre coins du monde et qui y
ouvrent leurs propres tables. C’est le cas notamment de
Pertinence, où Ryunosuke NAITO et son épouse Kwen LIEW
proposent une cuisine française qui utilise les techniques
japonaises, MONTEE, le restaurant du chef Takayuki
NAMEURA auparavant installé à Kobé au Japon ; Alan Geaam,

où le chef Alan GEAAM, autodidacte, apporte à ses plats une
touche du Liban, son pays d’origine ; Copenhague, la table
gastronomique danoise emmenée par le chef Andreas
MOLLER et située sur les Champs Elysées au premier étage
de la Maison du Danemark ; Mavrommatis, où Andréas
MAVROMMATIS offre une délicieuse cuisine grecquo –
méditerranéenne en plein cœur du 5ème arrondissement de
Paris, ou encore Comice imaginé par le chef canadien Noam
GEDALOF et sa compagne Etheliya HANANOVA qui œuvre en
salle et en sommellerie.
En sillonnant les routes de France, les inspecteurs ont
également remarqué l’attention croissante portée par les chefs
et leurs équipes à proposer une cuisine de qualité à un prix
toujours plus maitrisé, favorisant les cartes courtes et
respectueuses de ce que les producteurs locaux peuvent leur
proposer. C’est le cas de plusieurs tables nouvellement une
étoile comme L’Auberge de la Tour à Marcoles dans le Cantal,
où le chef Renaud DARMANIN propose une formule

gastronomique à 22€, Le Marcq, une table située à Marcq-en-
Baroeul près de Lille où le chef Abdelker BELFATMI sert un

menu à 38€, où encore Intuition à Saint Lô et La Merise à
Laubach, en Alsace.
Enfin en Corse, deux restaurants obtiennent une étoile cette
année : U Santa Marina, à Porto-Vecchio, une table où l’on
déguste une délicieuse cuisine méditerranéenne, et La Table
de la Ferme situé à Sartene dans le domaine de Murtoli.
Sélectionné, Le Bateau Ivre au Bourget-du-Lac en Savoie,
fermera prochainement ses portes

Le Michelin 2018 réunit 4300 hôtels et maisons d’hôtes, et 2800
restaurants
• 621 restaurants étoilés dont :

◦ 28 restaurants ***, dont 2 nouveaux
◦ 85 restaurants **, dont 5 nouveaux
◦ 508 restaurants *, dont 50 nouveaux
• 644 Bib Gourmand
• Plus de 3000 restaurants distingués d’une Assiette MICHELIN

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0