Millésime 2018 en Beaujolais Avec des conditions très favorables, l’espérance d’un grand millésime

Millésime 2018 en Beaujolais  Avec des conditions très favorables, l’espérance d’un  grand millésime

Le cycle de la vigne suit son cours en Beaujolais de manière remarquable. Grâce à d’excellentes conditions climatiques depuis le printemps, et malgré la sécheresse actuelle qui commence à peser, Gamay et Chardonnay montrent un état sanitaire exemplaire.

Pas d’orage violent, (quelques frayeurs au sud, mais sans conséquence) pas de maladies, peu de traitements, une année encourageante dans les démarches HVE (Haute Valeur Environnementale) que beaucoup ont entrepris cette année.

La véraison a commencé le 23 juillet en moyenne, soit 2 jours plus tôt qu’en 2017. Selon les premières données récoltées sur le terrain, la récolte s’annonce normale en termes de quantité, du sud du Beaujolais, jusqu’au nord. Il y a longtemps que ce ne serait pas arrivé d’une manière équitable pour tous les vignerons.

Aujourd’hui, d’une manière générale, l’échographie qualitative du millésime qui arrive est pour le moment dans la lignée des 2009, 2011, 2015 et 2017, aussi bien en termes de dates que de données phénoliques.

Un grand millésime l’année de lancement de la nouvelle stratégie du vignoble tomberait à point nommé, pour la montée en gamme de chaque type de Beaujolais, qu’il soit de Fête, de Caractère ou d’Exception ! Quel formidable encouragement ce serait !

Si à ce jour, 2018 est l’espérance d’un grand millésime, respectons les anciens qui disent prudemment, « C’est août qui fait le moût ! »  Alors croisons les doigts pour que les Dieux restent avec nous !

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0