Une nouvelle stratégie énergétique pour la Région De nouvelles orientations pour l’Agence régionale

Une nouvelle stratégie énergétique pour la Région De nouvelles orientations pour l’Agence régionale

Michèle Cédrin, Présidente de la Commission environnement, développement durable et énergie de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a détaillé, ce 27 juin à l’occasion des 40 ans de l’Agence régionale Auvergne-Rhône-Alpes.

Énergie Environnement (AURA-EE), la stratégie énergétique votée par l’assemblée le 14 juin 2018, aux côtés de
l’ADEME représentée par son directeur régional Jérôme d’Assigny et partenaire privilégiée de la Région, et de l‘Agence régionale, représentée par son président Serge Nocodie.
Près de 3 milliards d’euros d’investissements générés d’ici 2030, et la création nette de 50 000 emplois, la
transition énergétique constitue un pilier de la dynamique économique régionale. La Région a priorisé en premier lieu la sobriété énergétique. La baisse des consommations de 23% par habitant au total bénéficie d’abord au secteur du Bâtiment, avec près de 15 000 emplois créés. Côté énergies renouvelables, la multiplication par deux de la production actuelle sera portée notamment par le bois énergie, la méthanisation et le solaire, en complément de la production hydraulique, pour couvrir 36% de la consommation d’énergie (19% aujourd’hui).
Avec un budget de 70 millions d’euros sur 3 ans, la Région Auvergne-Rhône-Alpes réaffirme avec détermination et pragmatisme sa volonté d’accompagner les territoires dans la transition énergétique.
Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement (AURA-EE) a été créée en 1978, à l’initiative de conseillers régionaux également élus locaux, avec l’appui de l’État et des acteurs économiques, en réaction au premier choc pétrolier. Elle fête ses 40 ans cette année.
Forte d’une expertise de haut niveau dans les domaines de l’énergie et de l’environnement, la Région lui a notamment confié en 2018 les travaux d’élaboration du scénario Energie 2030 dans le cadre du SRADDET. L’Agence apporte son soutien à tous les territoires de la nouvelle région et souhaite que la transition soit un vecteur de création de valeur partagée, notamment par les territoires ruraux et péri-urbains.
Lors de l’Assemblée générale du 27 juin, Serge Nocodie a été reconduit à la présidence d’Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement. Ancien élu régional de 2004 à 2010, vice- président d’AMORCE et du RARE (réseau national des agences régionales énergie environnement), Serge Nocodie a consacré sa vie publique au développement des énergies renouvelables en tant président de la Compagnie de Chauffage de Grenoble et d’Isergie. Il préside AURA-EE depuis 2013.

L’ÉNERGIE EN 2030 : UNE AMBITION RÉGIONALE EN QUELQUES CHIFFRES

Baisse de 23% de la consommation d’énergie finale par habitant, de 32 % des émissions de gaz à effet de serre
Le scénario 2030 permet de réduire la consommation d’énergie finale à 187 TWh, soit une baisse de 23% de la
consommation d’énergie finale par habitant par rapport à 2015. Il permet aussi une baisse de 32% des émissions de
GES par habitant, avec un total d’émissions de 39,2 MTeqCO2 en 2030.
Impact économique additionnel :

  • Plus de 50 000 emplois supplémentaires en 2030 en région
  • 18 000 soutenus par des actions de MDE dans les bâtiments
  • 15 000 soutenus par des actions liées à la mobilité
  • 11 000 soutenus par le développement des énergies renouvelables
  • Plus de 6 milliards d’investissements directs
  • Plus de 3 milliards de valeur ajoutée générée en région
  • dont 1,2 milliard dans le secteur de la construction

De gauche à droite (cliquer sur la photo pour l’agrandir) : Didier Chateau, Directeur AURA-EE, Serge Nocodie, Président AURA- EE, Michèle Cédrin, Présidente de la Commission environnement, développement durable et énergie de la Région Auvergne- Rhône-Alpes, Jérôme d’Assigny, Directeur régional de l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0