Plan Ecophyto II

Plan  Ecophyto II

Dans le cadre de la déclinaison régionale du plan national Ecophyto II co-piloté par la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) et la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Auvergne Rhône-Alpes, la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (FREDON) publie la synthèse annuelle de l’ensemble des résultats d’analyse disponibles concernant la présence de pesticides dans les rivières et les eaux souterraines de la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour l’année 2016.

Si l’interprétation fine des résultats ne peut se faire que par type de masse d’eau (souterraines ou superficielles) et par bassin versant, on peut toutefois retenir quelques enseignements généraux :

  • la diversité des molécules rencontrées reflète la diversité des usages : agriculture, entretien des espaces urbains, gestion des infrastructures, jardinage amateur…,
  • les secteurs les moins contaminés concernent les zones peu urbanisées ou peu cultivées (avec peu d’utilisation de produits phytosanitaires),
  • enfin, lorsque les données territoriales permettent une comparaison inter-annuelle (cas de l’ex-région Auvergne), on peut remarquer une diminution des pics de concentration ainsi qu’une diminution de la présence de molécules interdites.

L’objectif du plan national Ecophyto II lancé en octobre 2015 est de réduire de 50% le recours aux produits phytosanitaires en France, avec une trajectoire en deux temps :

  • – 25% à l’horizon 2020, par la généralisation et l’optimisation des techniques actuellement disponibles,
  • – 50 % à l’horizon 2025 grâce à des mutations plus profondes des systèmes de production et des filières.

Une feuille de route régionale, construite avec les partenaires et approuvée en décembre 2016, définit les enjeux et les actions prioritaires. Les résultats d’analyse de qualité des eaux vis-à-vis des produits phytosanitaires font partie des indicateurs nécessaires au pilotage du plan en région.

Cette publication s’appuie sur des résultats issus de réseaux de mesures pouvant présenter des différences entre les bassins versants concernés (fréquences de suivis, molécules analysées…) mais partageant le même objectif de mesure de la contamination des eaux par les produits phytosanitaires. Les éléments présentés ici sont donc une synthèse de résultats agrégés de plusieurs réseaux de mesures, harmonisés pour en favoriser la compréhension. Les délais incompressibles de validation, d’harmonisation, d’interprétation et de mise en forme de ces données conduisent à présenter ici les données 2016.

Pour la première fois, les données sont présentées pour la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette publication-bilan constitue donc un point de référence et sera renouvelée chaque année.

Par conséquent, l’analyse comparative régionale avec les données des années antérieures n’est pas restituée compte-tenu de certaines disparités dans les suivis, les méthodes et les réseaux de mesures existant avant la fusion des régions ; la publication de cette brochure facilitera par contre l’exercice pour les années à venir.

Ces données servent d’appui pour définir et évaluer les politiques publiques et les réglementations telles que l’obligation de maintenir des zones de non traitement le long des cours d’eau, la loi « Labbé » ciblant les restrictions d’usage des phytosanitaires par les collectivités et l’obligation de gestion des eaux de rinçage des pulvérisateurs.

Pour télécharger la brochure : http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/synthese-annuelle-des-resultats-d-analyses-a13302.html

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0