Propos de Laurent Wauquiez: la CPME réagit

Propos de Laurent Wauquiez: la CPME réagit

La CPME Auvergne-Rhône-Alpes et son Président, François TURCAS, tient à réaffirmer toute l’importance qu’elle attache à une bonne collaboration entre les collectivités territoriales dont la Région Auvergne-Rhône-Alpes et les dirigeants de TPE-PME qu’elle représente.

En effet, notre organisation régionale n’a de cesse, depuis plus de vingt ans, de démontrer la pertinence et la valeur ajoutée d’établir une passerelle, et des inter-actions permanentes, entre la collectivité régionale, sa politique, et ses dispositifs, économiques, emploi-formation, apprentissage par exemple, et les chefs d’entreprises pour accompagner dans la proximité leurs projets de développement.

C’est bien dans ce seul objectif de développement économique et social de nos PME et de nos territoires que la CPME Auvergne-Rhône-Alpes sollicite des financements auprès du Conseil régional permettant ainsi d’engager des moyens opérationnels dédiés comme par exemple : en accompagnant 80 entreprises par an pour rebondir de graves difficultés économiques conjoncturelles, plus de 80 entreprises par an pour se former, et s’outiller pour piloter de façon plus efficace la gestion financière de leur entreprise.

C’est animé de cette même volonté de conquête, que des moyens dédiés permettent d’accompagner plus de 100 entreprises par an à l’international pour faire rayonner les savoir-faire de notre région Auvergne-Rhône-Alpes.

Naturellement, cette collaboration positive et « gagnant/gagnant » avec le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes traduisant notre engagement quotidien et concret d’être un syndicat patronal de services tourné vers les seules préoccupations de chefs d’entreprise n’enlève en rien à la force permanente de longue date de revendications et de propositions de notre confédération d’obtenir des élus politiques un environnement juridique, fiscal, économique, social plus favorable, stable et adapté à la performance de nos entreprises, spécialement les PME. La CPME lutte ainsi sans relâche depuis plus de trente ans pour diminuer les prélèvements qui pèsent sur les entreprises qu’il s’agisse des cotisations, des impôts ou des taxes. Malgré cela nous constatons aujourd’hui une flambée de la fiscalité territoriale.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0