Des vignes en pleine forme avec un état sanitaire irréprochable

Des vignes en pleine forme avec un état sanitaire irréprochable

Depuis janvier, le Beaujolais bénéficie de conditions climatiques proches de la perfection : beaucoup de soleil et une pluviométrie idéale. Les différents cycles végétatifs de la vigne s’enchaînent ainsi sans heurt et sous un soleil radieux.

La floraison s’est parfaitement déroulée, elle s’est accomplie rapidement (6 jours contre 10 jours en moyenne) pour s’achever autour du 3 juin, soit 3 jours plus tôt qu’en 2017.

Après un mois de juin chaud et ensoleillé, le stade fermeture de la grappe a été atteint en moyenne autour du 27 juin, comme en 2011.

Les premiers signes de début véraison ont été aperçus ce jour dans les parcelles les plus avancées.

Ces différents points à date nous préparent à un millésime précoce, pour des vendanges sur les premiers jours de septembre.

Un rapide tour dans les vignes et le constat est sans appel… les vignes sont magnifiques et l’état sanitaire du vignoble est irréprochable. Les pluies régulières de ce printemps ont permis d’obtenir un feuillage bien vert, très fonctionnel, qui permettra aux raisins de bien mûrir.

A ce jour, ces conditions idéales permettent aux vignerons d’aborder ce nouveau millésime de manière sereine. Espérons qu’aucun aléa climatique ne viennent entamer cette nouvelle récolte annonciatrice d’un très beau millésime, autant en qualité qu’en quantité.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0