A7: 2 nouveaux échangeurs autoroutiers en Porte de DrômArdèche

A7: 2 nouveaux échangeurs autoroutiers en Porte de DrômArdèche

La Ministre des transports Elisabeth BORNE confirme officiellement la construction des échangeurs autoroutiers en Porte de DrômArdèche, dans le cadre du plan d’investissement autoroutier.

Deux demi-échangeurs verront donc bien le jour sur l’A7 au niveau de Saint-Rambert-d’Albon et de Saint-Barthélemy-de-Vals. Pour l’heure, la portion entre la sortie actuelle de Chanas et de Tain- l’Hermitage de 32 km est le plus long tronçon sans entrée ni sortie d’autoroute sur l’A7.

Pierre JOUVET, Président de Porte de DrômArdèche et Conseiller départemental, qui porte le projet depuis de nombreuses années, se félicite d’une telle annonce : « Ca y est, c’est inscrit dans le marbre ! Cet engagement officiel de l’Etat permet à Vinci de lancer le processus de consultation publique et la construction des échangeurs. Plus aucun retour en arrière n’est possible ». Pour Pierre JOUVET, c’est l’aboutissement d’un travail de longue haleine : « C’est une belle réussite collective. Depuis le début, nous œuvrons avec détermination pour que ces échangeurs voient le jour. Ils permettront de désenclaver notre territoire et d’améliorer les déplacements de nos habitants, notamment dans le cadre de leurs trajets domicile-travail. C’est également une immense nouvelle pour le développement de nos entreprises et l’attractivité touristique de notre territoire ».

Prochaine étape du projet : le lancement d’une large concertation avec les habitants et l’ensemble des publics concernés par le projet.

ÉLEMENTS DE CONTEXTE / RAPPEL

Projet : Construction de demi-échangeurs sur l’A7 à hauteur de : – Saint-Rambert-d’Albon pour aller et venir vers le sud – Saint-Barthélemy-de-Vals pour aller et venir vers le nord

Ce projet permet de répondre à plusieurs enjeux :

– Améliorer le quotidien des habitants

Une grande partie des actifs du territoire ne réside pas à proximité de leur lieu de travail, les trajets domicile-travail représentent donc une part importante des déplacements. Avec le projet de création de deux demi- échangeurs les temps de trajet seront significativement réduits grâce à une entrée et une sortie sur l’autoroute plus faciles et rapides d’accès

– Favoriser le développement économique

Sur un bassin de vie profitant déjà d’une belle dynamique économique liée à un tissu industriel et commercial important, la création des deux démi-échangeurs doit favoriser l’implantation de nouvelles entreprises séduites par de meilleures conditions d’accueil, en particulier sur le grand parc d’activités Axe7, directement desservi par le projet. L’amélioration de la desserte se traduira pour les entreprises déjà installées par un important gain de temps et de distance. Aujourd’hui les camions partant de Saint-Rambert-d’Albon qui se rendent dans le sud de la France sont actuellement obligés de parcourir 12 kilomètres supplémentaires afin de rejoindre l’autoroute au niveau de Chanas.

– Contribuer à l’attractivité touristique

Le demi-échangeur situé à Saint-Barthélemy-de-Vals est une porte d’entrée sur la très touristique Vallée de la Galaure, où se situe notamment le Palais Idéal du Facteur Cheval, fréquenté par près de 150 000 visiteurs chaque année. Avec ce projet, le territoire bénéficiera d’une attractivité touristique nouvelle.

– Préserver les ressources et les paysages

Le projet sera engagé dans une démarche de préservation des paysages et des ressources. Des aménagements spécifiques seront notamment prévus pour préserver la qualité de vie des riverains mais aussi l’environnement.

1 scénario équilibré

Une étude comparative d’aménagement avait été effectuée pour identifier la solution la plus pertinente. Parmi les 3 scénarios proposés par Vinci en novembre 2016, celui des deux demi- échangeurs a suscité un large consensus de la part des élus et des acteurs locaux du territoire.

Ce projet permet la desserte et l’attractivité des secteurs nord et sud. Les effets sont favorables en matière de développement économique et d’attractivité touristique.

Autres scénarios envisagés :

– échangeur complet au nord (coût trop prohibitif et effet principal sur le développement économique) – échangeur complet au sud (effet principal sur l’attractivité touristique)

Chiffres clés :

– Coût : 23,5 millions d’€ – 11 600 véhicules/jour estimés dont 7 300 en direction du nord et 4 300 en direction du sud – moins 30% de véhicules à Chanas et moins 25%à Tain-l’Hermitage – 2 000 véhicules/jour en moins sur la RN7 et jusqu’à moins 30 % de trafic sur le réseau routier local

Un projet attendu

Le projet est attendu depuis plus de 30 ans par le territoire et ses habitants. Relancé en 2015 par l’ensemble des élus de Porte de DrômArdèche, le projet a connu plusieurs étapes importantes :

Novembre 2015 : audience à la Présidence de la République Décembre 2015 : audience au Ministère des Transports, de la Mer et de la Pêche Puis visite des dirigeants de Vinci Autoroutes en Porte de DrômArdèche, Janvier 2016 : vote par Porte de DrômArdèche du co-financement d’une d’étude d’opportunité pour la création d’un échangeur autoroutier sur son territoire (maitrise d’ouvrage et co- financement Vinci auto-routes)

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0