La chasse au gaspillage est ouverte pour le food service

La chasse au gaspillage est ouverte pour le food service

La Semaine Européenne pour la Réduction des Déchets (17-25 novembre 2018) est un rappel du rôle du Food Service dans la protection de l’environnement, et surtout une incitation à de nouvelles pratiques plus responsables.
Les chiffres sont aussi éloquents qu’alarmants : 41,2 tonnes de nourriture sont jetées chaque seconde à travers le monde 1. Soit sur l’année, une addition qui s’élève les 1,6 milliards de tonnes, pour ne pas dire plus explicitement un tiers des aliments produits. Ce chiffre pourrait progresser de 50% d’ici 2030 2 si rien n’est fait pour changer les usages, tant au niveau des consommateurs que des professionnels !
Car si une part importante du gaspillage revient à la consommation domestique (47%), le secteur de l’hôtellerie-restauration produit à lui seul 10% des déchets alimentaires, et ce sans compter sur les pertes et déchets occasionnés lors de la production, du transport et de la distribution des aliments, qui totalisent une part de 35% 3 .

En France, pour lutter contre les 10 millions de tonnes de nourriture jetée chaque année, l’équivalent de 16 milliards d’euros 4 , une loi contre le gaspillage alimentaire a été adoptée par le parlement en octobre 2016 afin d’obliger la grande distribution à redistribuer les invendus. Cette mesure a notamment permis de servir 10 millions de repas aux plus démunis.
Le pays a été le premier au monde à se doter d’une telle législation et a depuis été imité par d’autres comme l’Italie. Une résolution qui engendre d’autres mesures réfléchies comme l’interdiction des pailles, gobelets et autres accessoires jetables en plastique, polluants dont on ne sait se défaire. Le fait de distribuer des doggy- bags en fin de repas, de s’approvisionner autant que possible localement et de réduire les intermédiaires sont également des bonnes pratiques qui permettent aux professionnels de réduire leur empreinte carbone.
En l’absence de changements technologiques et de mesures d’atténuation spécifiques, les effets environnementaux du système pourraient augmenter de 50 à 90% d’ici 2050 5. Et s’il est évidemment illusoire de réduire la part de déchets à zéro, il est en revanche possible de donner une seconde vie aux aliments mis au rebut en les transformant en ressource énergétique propre, à travers le compostage et la biométhanisation.

USA : 11,4 millions de tonnes de déchets alimentaires/an soit un coût
 25 milliards de $

Royaume-Uni: 0,6 tonnes de déchets alimentaires 
générés par le Food Service  de ces déchets pourraient être évités

Asie: 35% de la nourriture est jetée avant même d’avoir été servie à un client 8
 en moyenne dans les restaurants asiatiques

Le Sirha aide les professionnels à mettre en oeuvre de nouvelles solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire et réduire l’impact de leur activité sur l’environnement. Par le biais de ses tables rondes, des solutions proposées par ses exposants, ses parcours de visite et pôles experts conseils, le salon apporte un panel de solutions et d’idées concrètes.
Tables rondes sur la Sirha TV La Sirha TV évoquera largement la restauration responsable à travers des animations et tables rondes:
▪ Thème « RH » : 2 tables rondes pour évoquer les thématiques sociales et de RS, et la formation des professionnels aux nouvelles tendances
▪ Thème « Assiette Green » : 5 tables rondes autour des sujets « Bio », « Free From » (gluten, vegan, flexitarien, végétarien aussi bien en commerciale qu’en collective), « Transparence et qualité », « Nutrition et santé »
▪Thème « Green » : 5 tables rondes pour traiter du gaspillage alimentaire, de la tendance locavore et des circuits courts, la gestion des déchets, l’économie d’eau et d’énergie, et le transport et logistique
▪Des démonstrations culinaires veganes et végétariennes

Nouveautés exposants

Parmi les nouveautés qui seront présentées par les exposants du Sirha, nous avons repéré pour vous:
• Apifilm de Indutex
Moulable et auto-adhérent, ce tissu en coton enduit à la cire d’abeille se lave à l’eau pour être re-utiliser durant un an, au terme duquel il peut être composté.

En savoir plus

• Veste Jordy par Le Nouveau Chef Unique sur le marché, la veste de cuisine Jordy est confectionnée en coton Bio (55%) et polyester fabriqué à partir de bouteilles PET recyclées.

En savoir plus

• Le système Energy Manager de Heko SRL Ce système informatisé permet de mesurer et visualiser en continu la consommation électrique (en kWh) de tous les appareils d’une cuisine.

En savoir plus

• Easilys Waste
Grâce à ses poubelles et tables de tri connectées, Easilys Waste mesure la quantité de déchets alimentaires et permet d’appliquer plus facilement des corrections sur les menus en fonction des analyses obtenues.

En savoir plus

• Art de la table éco-responsable par Duni Duni propose toute une gamme de contenants et emballages éco-responsables produits à partir de matériaux renouvelables et recyclables.

En savoir plus

Un concept de restaurant baptisé « Ressources » pour 6 ème Sens

En coproduction avec l’Institut Paul Bocuse et sur la base des influences décryptées par Food Service Vision, ce restaurant totalement opérationnel fera vivre à ses hôtes une immersion en pleine nature, dans le sous-sol d’un potager. Un concept en phase avec les nouvelles préoccupations des consommateurs, à la recherche de produits
locaux, de saison et soucieux de savoir ce qu’ils consomment.

Et aussi
▪La Banque Alimentaire sera présente pour collecter et redistribuer la nourriture non utilisée sur le salon.
▪ AREMACS (Association pour le Respect de l’Environnement lors des Manifestations Culturelles et Sportives) interviendra sur le salon pour des prises de parole sur les problématiques du gaspillage alimentaire et de la gestions des déchets.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0