La CMA du Rhône se réinvente à Confluence

La CMA du Rhône se réinvente à Confluence

« Se doter d’infrastructures adaptées » est le 3ème axe du plan de mandature 2016-2021 de la CMA du Rhône. Engagement que nous avons tenu avec la construction d’une nouvelle CMA, pour TOUS !
Un aboutissement de plusieurs années de concertation et de travail, menées avec mes collègues élus des deux dernières mandatures, les conseillers de la CMA, les artisans, les acteurs économiques et les partenaires de l’Artisanat. Un projet qui a démarré par la promesse de se doter d’un nouveau siège pour adapter aux nouveaux besoins des entreprises.
Dans un monde en constante évolution, nous devons nous transformer, nous réinventer et innover en proposant de nouveaux services pour nos clients. Plus qu’un simple projet immobilier, ce nouveau siège s’accompagne d’une réorganisation complète des services pour simplifier la vie des chefs d’entreprises.
Nous avons crée plusieurs innovations dont une nouvelle plateforme d’accueil personnalisée et accessible 7j/7 et 24h/24. La «CMA Académie», le nouveau centre de formation, propose à nos clients de se former avec de nouveaux outils, dans des espaces mobiles et connectés. Un nouvel espace dénommé « La Passerelle », ambitionne d’être un véritable incubateur de réussites, qui avise les jeunes, les porteurs de projets et les salariés en reconversion sur les opportunités de l’Artisanat. Autre projet innovant : le [hub] de l’artipreneur. Ce programme inédit a pour vocation de mettre en relation les entrepreneurs avec des experts de l’innovation, du design, du financement, des tiers lieux, FabLab,… Enfin, nous disposons d’un centre de conférences multifonctionnel qui permet d’accueillir jusqu’à trois cents soixante-dix personnes.
Nous avons souhaité une nouvelle ambition pour l’Artisanat, que nous avons construit dans le quartier de la Confluence. Un lieu d’avenir à seulement 150 mètres du Conseil régional ! En se positionnant au cœur de ce quartier, nouvelle vitrine de la métropole de Lyon et de ses ambitions européennes, la nouvelle CMA symbolise la force et la modernité de l’Artisanat régional.

Un projet nécessaire et durable
L’inadaptation des locaux actuels de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Rhône (CMA) pénalise la qualité de l’accueil des 35 000 chefs d’entreprises artisanales du département. En outre, l’immeuble avenue Maréchal Foch dans le 6ème arrondissement de Lyon nécessiterait un investissement très important pour satisfaire aux obligations de remise aux normes Etablissement Recevant du Public et accessibilité handicap.
En choisissant d’acquérir un bâtiment neuf plutôt que de rénover son siège actuel, la CMA du Rhône investit durablement dans la modernisation de ses services pour soutenir et développer le secteur privé artisanal.

Un projet mutualisé et raisonné
Voté à l’unanimité en assemblée générale en novembre 2009, le projet de déménagement du siège de la CMA est inscrit dès l’année suivante dans le plan de mandature 2010- 2016.
Dès janvier 2010, un comité de pilotage dédié au déménagement du siège est mis en place. À l’été 2010, le projet est revu suite à la loi consulaire du 25 juillet rendant l’obligation de réaliser cet investissement dans le cadre d’un schéma directeur immobilier régional validé par le Préfet de Région.
Le projet prend alors une dimension régionale, et la concertation s’élargie. La perspective de regrouper sur un même site la CMA et la CRMA dans le cadre de la réforme du réseau consulaire implique de plus grandes mutualisations entre les Chambres.
Avec un plan de financement équilibré, cette opération offre la possibilité de regrouper sur un même site, avec une excellente visibilité en termes d’image et d’attractivité, reçoit l’approbation de l’autorité du tuelle et des deux assemblées générales CMA et CRMA qui votent pour le déménagement de leurs sièges sociaux.
Après ce processus décisionnel, commence alors le travail de réalisation du projet immobilier. Après les études préalables réalisées par le promoteur à l’été 2016, les travaux sont lancés à l’automne 2016. La construction physique du bâtiment, s’accompagnera alors d’une construction organisationnelle d’une nouvelle CMA autour de nouveaux services.
Livré début 2018, le bâtiment a été aménagé en huit mois permettant d’ouvrir les portes de la nouvelle CMA en septembre 2018.

Un coût maîtrisé
Environ 75% du bâtiment est réservé à la CMA du Rhône, les 25% restant appartiennent à la Chambre régionale Auvergne- Rhône-Alpes (CRMA) qui occupe les deux derniers étages.
Le coût de cette acquisition s’élève à 12 434 400€ HT pour la CMA du Rhône. L’aménagement représente, quant à lui, un investissement de 1 636 000 €, hors investissements réalisés dans le cadre du schéma directeur informatique par la CRMA.

Un plan de financement équilibré
Le plan de financement repose sur la vente de l’ancien siège de la CMA du Rhône, situé Avenue Foch, dont la promesse de vente a été signée le 29 décembre 2015 au prix de 8.55 millions d’euros. A cette vente, s’ajouteront un emprunt sur 20 ans, d’un montant de 4 millions d’euros, ainsi que la mobilisation du fonds de réserve de 1.8 millions d’euros.
Le plan de financement fait donc état d’un surplus de 350 000 €. Ce plan de financement équilibré a été validé par l’assemblée générale et par la Préfecture de Région.

Le recours à la VEFA
La CMA du Rhône a opté pour un achat en « Vente en l’Etat Futur d’Achèvement » dont le promoteur est le Groupe Cardinal. La signature de la promesse de vente est conclue le 29 décembre 2015.
Cet achat en VEFA entre dans le cadre de la rénovation du quartier de Confluence dont l’aménagement a été confié en 1999 à la SPL Confluence. L’îlot M3, dont le nouveau siège de la CMA fait partie, est créé au sein d’un programme étendu visant la réalisation de logements, de bureaux et la réhabilitation du bâtiment « le Charlemagne ».
La CMA du Rhône a saisi l’opportunité de ce vaste projet pour se porter acquéreur d’un ouvrage tertiaire pré-existant dans cet ensemble immobilier.
La VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement) est définie par le code civil comme le contrat par lequel « le vendeur transfère immédiatement à l’acquéreur ses droits sur le sol, ainsi que la propriété des constructions existantes. Les ouvrages à venir deviennent la propriété de l’acquéreur au fur et à mesure de leur exécution ; l’acquéreur est tenu d’en payer le prix à mesure de l’avancement des travaux. »

Une situation d’exception pour un projet ambitieux
Construite au cœur du quartier de La Confluence, pôle économique majeur de la Métropole de Lyon et vitrine de la ville de demain, la nouvelle CMA porte un message de modernité et d’innovation. Diversité, mixité, développement durable, innovation, qualité urbaine, proximité territoriale,…sont autant d’éléments déterminants qui font de la Confluence, un lieu à la hauteur des nouvelles ambitions de l’Artisanat.

Des enjeux de visibilité pour la concertation & l’action
Situé à seulement 150 mètres de l’Hôtel de Région, l’emplacement et la proximité avec le conseil régional est un atout déterminant pour la notoriété de la CMA. En effet, il est important de rappeler qu’au-delà de ses missions de services publics auprès des artisans du Rhône, la CMA se doit également de représenter les intérêts de l’Artisanat auprès des différents acteurs économiques, publics et politiques du territoire. Cet emplacement a donc un intérêt stratégique évident qui permet d’amplifier le rayonnement de l’Artisanat tant sur la sphère locale, régionale que nationale et internationale !
Cette volonté de renforcer le poids de l’Artisanat dans l’économie régionale est d’autant plus marquée par le rapprochement avec la CRMA qui intégre dès le mois de novembre les deux derniers étages du bâtiment.
Cet emplacement symbolise donc la force de la première entreprise de France dans la région mais également sa modernité et sa volonté de se réinventer et d’innover.

Un rayonnement créatif & innovant par-delà les frontières
Le quartier de la Confluence s’inscrit depuis maintenant 15 ans dans un accompagnement soutenu à la révolution digitale et à l’innovation dans les domaines du développement durable, des mobilités et de l’architecture.
Il accueille des acteurs et projets clés de l’économie créative, dont deux fortement impulsés par la Métropole qui s’installent prochainement dans la halle Girard : la French Tech lyonnaise et l’Hôtel 71. Baptisé du nom de H7, ce lieu atypique et à forte identité, favorise l’éclosion des futures pépites du numérique. Ce pôle est d’ailleurs directement connecté au campus Région du numérique et à l’école 101 dont le modèle se base sur l’école 42 de Xavier Niel. Une vitrine qui va booster la politique numérique de la CMA du Rhône et faire entrer les Artisans dans une nouvelle ère !
Cette dynamique de créativité et d’innovation ancrée dans l’international qu’encourage Lyon Confluence est également portée par d’autres acteurs comme l’école Confluence Institute for Innovation and Creative Strategies in Architecture, l’Ecole Supérieure des Métiers Artistiques (ESMA), le projet Lumen et son campus lumière ainsi que l’immeuble Hikari qui expérimente le partage d’énergies propres.

Carrefour de la mobilité urbaine de demain
Thématique phare de l’Artisanat, la mobilité est également au cœur des préoccupations du quartier de Confluence qui vise à devenir la ville de demain : intelligente et durable !
Avec des objectifs sur le long terme, de nombreuses solutions innovantes ont vu le jour dans ce quartier en perpétuelle mouvance comme le prolongement du tramway, la navette Navya, le Vaporetto, les Velo’v, les voitures en auto-partage ou encore la mise en place de covoiturage pour rationaliser les déplacements, le déclassement de l’autoroute, le futur pont des Girondins, la mise en place de passerelles modes doux.
Tous ces aménagements ont pour objectifs de développer les échanges entre Confluence et Gerland et faciliter un peu plus l’accès à un quartier en pleine mutation !

Une scène culturelle & touristique incontournable
Les espaces culturels maillent l’ensemble de la Confluence. Des Archives Municipales au Musée des Confluences en passant par La Sucrière, la MJC Presqu’île Confluence et le cinéma multiplexe, aucun public n’est oublié ! Une réelle opportunité pour la CMA du Rhône qui, outre son désir de rester toujours plus proche des artisans, à une réelle volonté de développer sa visibilité et son accessibilité auprès du grand public.
En 15 ans, le quartier est devenu un haut lieu du loisir, du tourisme et du commerce notamment grâce au pôle de commerce de Confluence, à la Sucrière, au Marché Gare et au Musée des Confluences.
Carrefour politique, économique, culturel et créatif, le quartier de la Confluence réuni tous les facteurs essentiels à l’émulation novatrice recherchée par la nouvelle CMA. Le quartier de la Confluence est le meilleur pour permettre de réinventer l’Artisanat de demain

La proximité au coeur de la stratégie de la CMA du Rhône
La nouvelle implantation de la CMA du Rhône vient renforcer la proximité avec ses agences de Tarare, Villefranche-sur-Saône et Givors. Le quartier de la Confluence joue un rôle central, de par son accessibilité géographique.
La mitoyenneté du siège avec la gare de Lyon-Perrache facilite les échanges et simplifie les rencontres avec les divers acteurs du territoire rhodanien.
La localisation, la modernité du site et la refonte de l’organisation accentuent la capacité de la CMA de créer une véritable synergie autour des artisans, des services proposés et des partenaires de l’Artisanat.

Une réalisation exemplaire labélisable HQE
Le choix d’installer le siège de la CMA du Rhône dans cet immeuble a également été guidé par les points remarquables de ce bâtiment, à la fois moderne et innovant.
2 La construction de 3 965 m dispose
de nombreux éléments en lien avec le développement durable. Ainsi, le bâtiment construit est labélisable HQE (Haute Qualité Environnementale) : cent panneaux photovoltaïques en autoconsommation et un réservoir d’eaux pluviales pour la consommation des sanitaires sont installés.

Des matériaux nobles
Les aménagements intérieurs dédiés aux métiers tertiaires de la CMA s’inspirent de l’univers de l’artisan : son atelier, sa proximité avec ses clients et sa façon de travailler des matériaux nobles.
Ainsi, le hall d’accueil se compose de matériaux tels que le bois pour la banque d’accueil ou l’acier pour l’escalier des métiers et les ascenseurs.
Le végétal est lui aussi à l’honneur puisque des plantes sont installées à chaque étage, un arbre est même implanté au rez-de- chaussée. Du bois de type Chêne Bardolino compose les cloisons et portes sur chacun des plateaux renforcant ainsi la proximité avec les métiers de l’Artisanat.
Sur ce projet d’envergure, la CMA a choisi, dès que cela était possible, des matériaux sains et notamment «berceau à berceau» .
Le principe du C2C est un concept d’éthique environnementale qui intègre à tous les niveaux, de la conception, de la production et de la réutilisation du produit, une exigence écologique dont le principe est zéro pollution et 100% réutilisé. En C2C, le déchet ne doit contenir aucune substance toxique, si bien qu’il peut être réutilisé, enfoui, composté ou incinéré sans danger. Quitte à utiliser des matériaux qui ne pourront pas être rendus à la nature, nous avons opté pour une solution qui les rende réutilisables à l’infini.
Au niveau des moquettes disposées à chaque étage, la CMA a choisi un produit dont la sous-couche est totalement naturelle et ne produit aucune émanation. En effet, les moquettes en dalle traditionnellement utilisées sont faites de produits issus de la pétrochimie, elles ne sont pas réutilisables et dégagent des COV (Composés Organiques Volatiles) dans les espaces.
Sur chacun des plateaux, les trois revêtements ont un aspect béton, apportant une touche minérale et contemporaine à l’ensemble. Près des salles de réunion, des cloisons vitrées faîtes de châssis en aluminium noir mat, rythment l’aménagement tout en évoquant le thème de l’atelier Canut.
L’ambiance globale est développée par des matériaux comme le bois, le liège ou encore du mobilier en zinc, associés à du béton brut pour mêler rusticité et modernité.
Au niveau de la vitrophanie extérieure du bâtiment, c’est le prestataire Was Light, artisan lyonnais innovant et lauréat du concours ARTINOV, qui a été retenu. La nouvelle CMA du Rhône sera équipée des nouvelles solutions électroluminescentes et de la technologie unique de Was Light.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0