COPIL RD 1075 et RN 85 sère et des Hautes-Alpes vont moderniser les routes

COPIL RD 1075 et RN 85 sère et des Hautes-Alpes vont moderniser les routes

Ce mardi 27 mars se tenait le comité de pilotage sur la modernisation de la RD1075 et la RN85 à l’Hôtel du Département de l’Isère en présence de son Président, Jean- Pierre Barbier, du Président des Hautes-Alpes, Jean-Marie Bernard, ainsi que des représentants de l’Etat et des Régions AURA et PACA. L’objectif du COPIL est d’accélérer la rénovation et l’aménagement de ces axes majeurs de connexion afin de sécuriser le trafic et d’améliorer sa fluidité.

La grande modernisation des deux axes reliant Isère et Hautes-Alpes

Faisant suite à une année de travail entre les collectivités et l’Etat, le COPIL du jour à Grenoble a pour objectif d’acter les différents travaux, financements et principes de gouvernance autour de la modernisation de ces deux axes. Les RD1075 et RN85 sont connues pour leur accidentologie importante ainsi que des problèmes de congestion de trafic à certains secteurs et périodes clefs. Une intervention à l’initiative des collectivités était donc devenue indispensable.
Sur la RD 1075, les projets consistent en : La suppression ou réaménagement des points problématiques comme les carrefours, traversées d’agglomérations, passages à niveau La création de zones de dépassement et de déviations (Serres et Laragne) Sur la RN85 :
La sécurisation des points sensibles de la route, avec en priorité en Isère réduire les risques les accidents autour des Lacs Pétichet et P. Châtel, et dans les Hautes-Alpes réaménager le carrefour de Tallard et requalifier la route des Eyssagnières La sécurisation des zones de glissement de terrain pour la sécurisation du parcours
La valorisation touristique et paysagère de la route
Ces différents travaux permettront à la fois de réduire les accidents sur les routes et de fiabiliser le temps de parcours, sans augmentation globale de la capacité afin de ne pas générer davantage de  trafic.

Le début des travaux a priori fin 2018 

Après l’accord du COPIL cet après-midi pour lancer cette vaste opération, les premiers chantiers devraient démarrer fin 2018 en Isère, secteur par secteur. Les travaux consistent en des opérations autonomes les unes des autres et pourront être lancés de manière concomitante tout en veillant à minimiser les gênes occasionnées. L’essentiel des chantiers devrait avoir lieu entre 2018 et 2030.
Le montant total pour les travaux sur les deux axes est 215 millions d’euros, répartis pour 21% sur la RN85 et 79% sur la RD1075. Dans le cadre des CPER (Contrats de Plan Etat-Régions) actuels et à venir, les deux Départements de l’Isère et des Hautes-Alpes fourniront 24 millions d’euros chacun. La gouvernance de ce vaste projet continuera d’associer les mêmes acteurs en faisant aussi une place aux EPCI traversées par les axes.

« Cette importante campagne de travaux, qui va s’échelonner sur plusieurs années, est porteuse d’avenir pour nos territoires. Nous comptons à la fois sécuriser les déplacements de nos concitoyens, les rendre plus confortables grâce aux voies de dépassement et autres équipements de sécurité, fluidifier le trafic et désenclaver nos vallées. Il y a longtemps qu’un programme d’investissement à hauteur de 200 millions d’euros n’avait pas été engagé dans les Hautes-Alpes et je suis fier que ce programme puisse être lancé grâce à l’étroite collaboration de nos Départements de l’Isère et des Hautes-Alpes. » Jean- Marie Bernard, Président du Département des Hautes-Alpes.

«Notre but au Département est d’améliorer chaque jour la vie des Isérois. Avec ces aménagements sur ces deux axes, nous renforçons la sécurité et la fluidité de la circulation. Le terrible accident mortel de ce week-end ne fait que nous rappeler de l’urgence de ce travail. Je suis heureux du travail partenarial que nous réalisons avec les Hautes-Alpes, nous avançons ensemble en priorisant l’essentiel et sans disperser notre énergie » affirme Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0