Equita’Lyon: la Garde Républicaine en guest star

Equita’Lyon: la Garde Républicaine en guest star

Chaque année, Equita Longines, le salon du cheval de Lyon, propose deux soirées dédiées au sport et au spectacle équestre à leurs meilleurs niveaux. Après une première partie consacrée à l’élite mondiale du saut d’obstacles, une production inédite est présentée aux 7 000 spectateurs.

Pour sa nouvelle édition, du 31 octobre au 4 novembre, Equita Longines a l’honneur d’accueillir ceux qui habituellement encadrent les plus grands de ce monde : les cavaliers et motards de la Garde Républicaine, accompagnés pour l’occasion par Frédéric Pignon et la troupe Jehol. Les représentations de « Carrousel » seront données les vendredi 2 et samedi 3 novembre.

Classiques, militaires, débridées et innovantes, les parades de la Garde Républicaine, ses mouvements équestres, font la fierté de la France au-delà des frontières hexagonales et inspirent bien des spectacles équestres partout dans le monde. Pour sa 24e édition, Equita Longines, le salon du cheval de Lyon, est fier de présenter « Carrousel » et son casting original, mêlant la plus pure tradition équestre française, représentée par son plus bel ambassadeur sur la planète, et les créations contemporaines d’artistes confirmés ; le tout en musique, avec la présence de l’Orchestre de variétés de la Fanfare de la Garde Républicaine.

Sur la piste de Lyon-Eurexpo, vendredi 2 et samedi 3 novembre, le régiment de cavalerie de la Garde Républicaine présente notamment une Reprise des tandems totalement « relookée », pourtant fidèle à cette technique inimitable du dressage des jeunes chevaux au sein du régiment, ou encore le carrousel mixte moto/chevaux, qui associe les chevaux et cavaliers du Carrousel des Lances et les motards de la Garde (qui assurent généralement les escortes présidentielles).

Aux côtés de la Garde Républicaine, le célèbre showman Frédéric Pignon se présente en chef d’orchestre d’une symphonie jouée par sa cavalerie de pur-sang arabes. Par deux, par quatre, par six, les chevaux évoluent en toute liberté, pétillent, explosent… sous la baguette du maître Pignon, chacun à sa place, dans le respect des consignes fines et discrètes du cavalier.

Dernière arrivée dans le paysage français du spectacle équestre, la troupe Jehol présente quant à elle un mouvement par quatre écuyères et huit chevaux, chorégraphie par Benjamin Canelle, chef de cette compagnie audacieuse, remarquée cet été au Festival d’Avignon ou encore aux Rencontres équestres de Lunéville.

INFORMATIONS PRATIQUES

Du 31 octobre au 4 novembre 2018 à Lyon-Eurexpo. Nouveaux horaires ! Ouverture de 8h30 à 20h30 (sauf le dimanche 4 novembre, de 8h30 à 19h). Renseignements et réservations sur www.equita-longines-lyon.com

BILLETTERIE SALON Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans et les personnes handicapées. Plein tarif : 21 €. Tarifs réduits : licenciés FFE, étudiants, Carte Pass Région, groupes de plus de 15 personnes, 17 €1 . Enfants de 6 à 12 ans : 13 €. Pass 5 jours : 60 €. Pass famille (2 adultes et 2 enfants de moins de 16 ans) : 55 € (vente sur place uniquement) BILLETTERIE SPORT ET SOIRÉES « SPORT ET SPECTACLE » . Vendredi 2 novembre, 19h30*, saut d’obstacles : 60 ou 35 € 2 Longines Grand Prix suivi du spectacle équestre « Carrousel) . Samedi 3 novembre, 13h30*, reining : 35 € NRHA Derby International de Lyon . Samedi 3 novembre, 20h*, saut d’obstacles : 60 ou 35 € 2 Equita Masters presented by HERMES SELLIER, suivis du spectacle équestre . Dimanche 4 novembre, 13h30*, étape Coupe du monde de saut d’obstacles : 63 ou 35 € 2 Longines FEI World CupTM Jumping presented by GL EVENTS

* Horaires susceptibles d’être modifiés.1 Tarif groupe uniquement sur réservation : aucun tarif groupe ne sera accordé à l’entrée du salon. Tarifs licenciés, étudiants et Carte Pass Région : joindre une copie de la carte à la commande et à l’entrée du salon.2 Dans la limite des places disponibles.

540 militaires, 460 chevaux

Les missions du régiment de cavalerie sont de participer au protocole de l’État et à la sécurité publique générale à cheval. Il compte près de 540 militaires et civils, hommes et femmes et près de 460 chevaux. Il est implanté dans trois quartiers principaux : le quartier des Célestins situé près de la place de la Bastille, le quartier Carnot en face du château de Vincennes et le centre d’instruction situé à Saint-Germain-en-Laye.

La première mission du régiment de cavalerie est d’assurer des services d’honneur à pied et à cheval au profit des plus hautes autorités de l’État. C’est ainsi que les gardes républicains cavaliers sont employés quotidiennement dans les palais nationaux, au premier rang desquels figure le palais de l’Elysée. Cinq cents services d’honneur sont effectués en moyenne chaque année, allant d’un simple piquet d’honneur avec quelques cavaliers à pied à la mise en œuvre de la grande escorte à cheval lors des visites d’État de chefs d’état étrangers.

Le régiment de cavalerie est aussi la force montée projetable du ministère de l’Intérieur. A ce titre il assure quotidiennement des missions de sécurité publique à cheval dans Paris, la région parisienne à partir de 7 postes à cheval et la Nouvelle-Calédonie, mais aussi dans toute la France à la demande des autorités locales. Au total, il réalise plus de 12 500 patrouilles par an.

Les chevaux du régiment sont également employés dans des missions diversifiées : surveillance de zones difficiles d’accès, recherche de personnes, surveillance de secteurs touristiques, sécurité de grands rassemblements de personnes et maintien de l’ordre autour des stades parisiens (Parc des Princes et Stade de France), postes provisoires durant l’été.

Le régiment de cavalerie de la garde républicaine est articulé sur le modèle des anciens régiments montés de l’armée française. Il compte trois escadrons dits « de marche » et un escadron regroupant divers services, notamment les maréchaux ferrant et la fanfare, qui s’appelle « escadron hors rang ». Les escadrons de marche assurent l’ensemble des missions dévolues au régiment de cavalerie et sont remontés en chevaux alezans pour le premier escadron, bais pour le 2è escadron et bais bruns pour le 3ème escadron. Les chevaux de la fanfare de cavalerie sont alezans hormis les 2 timbaliers qui sont des percherons gris.

Le régiment de cavalerie possède un centre d’instruction chargé de la formation initiale et de perfectionnement des cavaliers, ainsi que du débourrage des jeunes chevaux.

Enfin, dernière unité montée des forces armées françaises, il entretient des savoir-faire particuliers qu’il exprime au travers de formations spéciales (carrousel des lances, reprise des tandems, fanfare, reprise des 12, démonstration de sécurité publique). Celles-ci se produisent tant en France qu’à l’étranger et sont autant d’occasions de cultiver ses savoir-faire en équitation et de participer au rayonnement du pays.

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0