Navette autonome MIA

Navette autonome MIA

La Métropole de Lyon accompagne et rend possible le projet de navette autonome « MIA » sur le site de la ZAC des Gaulnes à Meyzieu-Jonage, en consacrant un budget de 180 000 euros pour aménager les voiries du secteur. Sa mise en service est prévue en janvier 2019.

Avec « MIA », une nouvelle étape est franchie car cette navette autonome circulera en route ouverte et aura à opérer des manœuvres complexes. En lien avec le tramway T3 depuis l’arrêt ZI Meyzieu, MIA contribuera à promouvoir le territoire concerné par cette desserte tout en accompagnant le développement technique et économique des partenaires industriels soutenus par la dynamique d’innovation du territoire.

Ce projet est porté par un groupement public-privé où chacun des partenaires porte un rôle unique dans la mise en œuvre de cette expérimentation : La Métropole de Lyon, Eiffage Énergie Systèmes, Berthelet, la Serl et le Sytral. Ce projet reconnu également pour son intérêt par les acteurs de la zone est soutenu par les groupes RTE et Veolia.

Pour la SERL, l’objectif principal de la navette MIA consiste à faciliter les déplacements et la vie quotidienne. Elle rejoint en cela les missions et le rôle du groupe SERL.

Parce que le SYTRAL accompagne pleinement le développement des entreprises innovantes en matière de transport public, il apporte tout son soutien à MIA, nouvelle solution de déplacement qui vient compléter l’offre existante et répondre aux enjeux de la desserte du dernier kilomètre.

La Métropole de Lyon, de son côté, manifeste ainsi son soutien au développement du véhicule autonome sans chauffeur, comme elle l’avait fait, dès 2016, avec l’expérimentation de Navya dans le quartier de la Confluence qui se poursuit pour sa deuxième année.

Elle soutiendra de la même manière le projet du Sytral d’intégrer au réseau TCL, deux nouvelles navettes autonomes sans chauffeur, afin d’améliorer encore la desserte du Groupama Stadium. La desserte du dernier kilomètre est un enjeu majeur pour la mobilité urbaine. Une expérimentation comme MIA sur le territoire de la ZAC des Gaulnes est une formidable opportunité d’expérimenter un service destiné à faciliter la vie quotidienne des habitants du territoire

La Métropole de Lyon confirme ainsi sa volonté de se positionner comme un territoire d’innovation et d’expérimentation connu et reconnu, où bon nombre de start’up et/ou de grands groupes veulent investir dans la ville de demain, ses services et les technologies du futur. Le Salon Pollutec qui se tiendra à Eurexpo du 27 au 30 novembre prochain sera l’occasion de le démontrer.

Dans le domaine de la mobilité, pour n’en citer que certains, KEOLIS (NavLy), CITYWAY (Optymod’Lyon), JCDECAUX (Vélo’v), SNCF (574), NAVYA, … ALSTOM, IVECO, RENAULT TRUCKS, …

Une gouvernance propice à des développements coordonnés (habitude de collaboration entre acteurs, dans la confiance), un écosystème expert (CARA…ex. LUTB, Universités-labos LAET-LICIT-LIRIS-IFSTARR…), des outils consolidés (Système d’Aide à l’Exploitation des TCL, PC CRITER, CORALY…) et des structures d’innovation ouvertes (data.grandlyon.com / ERASME, TUBA,…) confortent cette dynamique. Des prix internationaux et nationaux ont reconnu cette spécificité.

Les Assises prospectives du covoiturage organisées par la Métropole de Lyon ce vendredi 9 novembre à Lyon en partenariat avec Auvergne Rhône-Alpes Energie Environnement dans le cadre du projet européen CoGo avec la Métropole de Turin et le Grand Chambéry témoignent de la dynamique à l’œuvre.

Pour David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon, « notre territoire doit innover sans cesse, en particulier dans le domaine des mobilités, avec une volonté permanente de construire un territoire plus attentif, attractif et agréable à vivre. Cela passe par un système de mobilité à la fois performant et durable, sobre en énergie et en carbone, pour répondre aux enjeux de cadre de vie, économiques et environnementaux»

 

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0