La nécessaire reconquête des cœurs de ville

La nécessaire reconquête des cœurs de ville

par Guy Métral

Président de la CCI Haute-Savoie

Il y a un peu plus d’un an, le Président de la République rappelait l’urgence du chantier de la revitalisation des cœurs de ville en annonçant la mise en place d’une politique globale d’intervention sur cette question. Depuis, ce défi a fait l’objet d’une mobilisation sans précédent : le gouvernement, les collectivités locales, les acteurs économiques au premier rang desquels les Chambres de Commerce et d’Industrie, le tissu associatif, etc., ont pris la mesure de cet enjeu indispensable à la cohésion de nos territoires.

La désaffection des centres-villes n’est pas une fatalité ; les causes sont connues et des solutions existent, à partir du moment où elles s’inscrivent dans une logique transversale à « 360 degrés ». L’action Cœur de Ville lancée cette année au bénéfice de 222 communes en est la parfaite illustration. Elle vise en effet à apporter une réponse globale dans tous les domaines (habitat, commerce, services, transport, stationnement, santé, culture, éducation…), en y associant les acteurs publics et privés et en s’appuyant sur des expertises fortes (dont celles des CCI), des approches pragmatiques aux résultats observables et un dialogue permanent, avec comme « fil rouge » l’expérimentation.

Parmi les enjeux de reconquête des cœurs de villes, celui de la revitalisation commerciale est essentiel (avec un taux moyen de vacance commerciale de 10,4%, en forte progression depuis 10 ans). Les causes de ce phénomène sont diverses : multiplicité des polarités commerciales, manque de lisibilité du linéaire marchand, accessibilité et stationnement, image parfois dégradée du centre-ville, inadaptation du bâti, inadéquation de l’offre commerciale de proximité aux nouvelles attentes…

Certes sur ce sujet -comme sur d’autres- la Haute-Savoie n’est pas le territoire le plus impacté, notre tissu commercial bénéficiant du dynamisme démographique, de l’activité touristique et du pouvoir d’achat de ses habitants mais aussi de la clientèle suisse. Toutefois, certains centres-villes ne sont pas épargnés par cette désaffection ; c’est le cas notamment de Rumilly, seule commune haut-savoyarde retenue dans le programme Action Cœur de Ville. La CCI Haute-Savoie est naturellement associée à cette démarche et a proposé à cette occasion d’accompagner plus particulièrement les commerçants en matière de transformation numérique.

Car c’est un fait : au-delà de l’indispensable complémentarité entre commerces de centre-ville et de périphérie (que la CCI Haute-Savoie appelle de ses vœux depuis de nombreuses années), le défi est aujourd’hui de pouvoir contrer la concurrence du e-commerce qui représente déjà 8,5% du commerce de détail. C’est pourquoi nous avons par exemple mis l’accent cette année, dans le cadre de l’opération « A deux pas, mon commerce », sur des actions en lien avec le digital, afin que les commerçants de centre-ville puissent répondre aux attentes de la clientèle et s’adapter aux nouveaux modes de distribution.

Je ne serai en effet jamais de ceux qui pensent que le combat est perdu d’avance face aux géants du e-commerce, car la proximité n’est pas antinomique avec le numérique. Je crois précisément qu’elle repose sur une hybridation entre l’expérience client et la génération de
trafic via internet !

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0